«La mort, le moi, le nœud », reprise au Café de la Gare.

Publié le par LV

Une comédie décalée, écrite et mise en scène par Sotha, cofondatrice du Café de la Gare, jouée jusqu'au 14 février 2010 à Paris.

blog noeud


Certes on y est mal installé, les banquettes étroites et les rangs serrés, mais le temps parait bien trop court telle l’action est dynamique, surprenante et drôle.

Ce Western à la mords-moi-le-nœud se déroule dans l'Ouest américain où l'on retrouve l'auberge, les pionniers, les histoires de familles et de coeur si typique, auxquels s'ajoutent une centrale nucléaire, des carottes bio, des citations de Lévi-Strauss et une série de citations historiques et philosophiques aussi surprenantes que comiques.  

Une intrigue bien menée, des jeux de mots inattendus et une troupe enthousiaste : tous les ingrédients sont réunis pour concocter, non pas une soupe au poireau, mais bien une comédie loufoque !

On aimerait se souvenir de tous les fous rire et des citations de Rantanplan… mais ne reste que le meilleur, un sourire, une atmosphère de western, et cet extrait qui conclut la pièce - à méditer - :


"Mon seul bonheur, c'est d'avoir parfois pleuré… »


Voir le site de la pièce : ici

 

  

Publié dans Spectacle

Commenter cet article