Redécouvrir Renoir au Grand Palais

Publié le par LV

D’abord réticente, mais finalement poussée par la curiosité, je me suis rendue la semaine dernière au Grand Palais en nocturne pour voir l’exposition « Renoir au XXe siècle ».

J’ai pensé nécessaire de tenter l’expérience pour redécouvrir ce peintre original, en marge de l’impressionnisme et dont les tableaux trop colorés ne me plaisaient pas particulièrement.

Renoir

 

  « Pour moi un tableau doit être une chose aimable, joyeuse et jolie, oui jolie ! Il y a assez de choses embêtantes dans la vie pour que nous n'en fabriquions pas encore d'autres»
Renoir (cité par Albert André dans son Renoir de 1923)

 

C’est cela que j’ai compris au fil de cette exposition ; il faut appréhender la peinture de Renoir comme « une chose aimable, joyeuse et jolie », à l’image des modèles et des scènes champêtre qu’il représente.

Au fil des salles de l’exposition (15), on retrouve cette peinture « joyeuse », ces caractères dansant, ces poses nues, ces tons chaleureux, cette souplesse du trait, ces modèles souriant, qui font toute la caractéristique de la peinture de Renoir; une peinture qui rompt avec le monde moderne (guerre, politique / réalisme, cubisme...) pour s'installer dans une représentation idyllique d'une Arcadie intemporelle. Renoir crée une peinture décorative qu'il veut traditionel mais innovante.  

Une série de photos du peintre à son chevalet nous montre son quotidien en nous ouvrant les portes de son intimité familiale; sont aussi exposés quelques sculptures ainsi que des rares estampes.


Les baigneuses - 1918/19. Musee d'Orsay
Les baigneuses - 1918/19. Huile sur toile
Musée d'Orsay - Paris

La visite s’achève sur le tableau des Baigneuses (Orsay – vers 1818, 1819), œuvre emblématique des recherches menées par Renoir à la fin de sa vie, décrit dans l’exposition comme le testament pictural du peintre qui meurt en 1919.


Une exposition à  voir si l’on veut découvrir une période et des aspects méconnus de l'œuvre de Renoir (les peintures décoratives, les dessins, la sculpture,…) et passer un moment agréable à contempler ces visages souriants, ces tonalitées colorées et ces modèles insouciants sur lesquels a travaillé Renoir à la fin de sa carrière.



Ouvert du vendredi au lundi de 9h30 à 22h,
le mercredi de 10h à 22h
et le jeudi de 10h à 20h,
fermeture le mardi.


Renoir au XXe siècle
Galeries nationales, Grand Palais, Champs-Elysées
23 septembre 2009 – 4 janvier 2010

Publié dans expOs

Commenter cet article