"The sacred made real", exposition à Londres

Publié le par LV

Après avoir côtoyé de près les icônes russes et grecques du XVIIème et XVIIIème siècles, je trouvais intéressant de comparer mon expérience de l’art orthodoxe avec l’art chrétien en Europe, notamment en Espagne à l’époque Baroque. Je suis donc allée visiter l’exposition du National Gallery de Londres  « The sacred made real, Spanish painting and sculpture, 1600 – 1700 »


NG-sacred-480x680

 


En effet, rien de comparable entre les images de l’ancien testament– naïves, souriantes, imagées, colorées – mise en scène dans les icônes russes, et ces représentations « hyperréalistes » du nouveau testament mises en scène au National Gallery. De fait, les peintures et les sculptures espagnoles choisies ici évoquent le « sacré » en représentant les scènes de la passion du Christ avec l’intention de choquer les sens pour émouvoir l’âme.

Tête sculpté de St Jean Baptiste (Juan de Mesa), peinture en trois dimensions du Christ crucifié (Zurbaràn), sculpture de Marie Madeleine méditant sur la crucifixion (Pedro de Mena), peintures de Saint François d’Assise en extase (Zurbaràn), le tout mis en scène dans un clair-obscur austère … l’exposition aurait peut être eu plus d’impact en temps de carême… qu’au moment de Noël !

Mais les nombreuses comparaisons entre sculptures et peintures de cette époque montrent bien la même volonté des artistes espagnols de choquer et émouvoir les croyants, à travers des représentations "hyperréalistes" typiques à l'histoire de l'art espagnol.

Même si le thème est mystique, cette exposition est très instructive sur le plan historique et a le mérite de faire découvrir la sculpture polychrome en Europe : la plupart de ces grandes sculptures polychrome sont réuni ici pour la première fois hors d’Espagne.



Christ as the Man of Sorrows, 1673. © 2009 Photo Gonzalo de la Serna

Pedro de Mena (1628–1688)
Christ as the Man of Sorrows, 1673
Convento de las Descalzas Reales, Madrid
© 2009 Photo Gonzalo de la Serna



zurbaran francis2

 

Francisco de Zurbaran, St. Francis kneeling,
1635 - 39, oil on canvas,
National Gallery, London

 

Publié dans expOs

Commenter cet article